Histoire du Palais de Justice d'Amiens

(La juridiction Lamorlaye 60260, dépend de la Cour d'Appel d'Amiens)

Le Palais de Justice d'Amiens fut construit de 1865 à 1880. A son emplacement s'élevait l'Abbaye Saint-Martin-aux-Jumeaux de 1073 à 1634 ( établie à l'endroit supposé de l'épisode du partage du manteau de Saint-Martin) puis le couvent des Célestins de 1634 à 1781. Les Célestins, dont l'ordre fut supprimé en 1778, quittèrent les lieux en 1881. Les locaux furent occupés par le petit séminaire puis par l'armée.

En 1797, les tribunaux installés dans l'ancien bailliage ( tribunal criminel, tribunal civil du département et tribunal correctionnel) furent transférés dans cet ancien couvent. On tenta d'adapter les anciens bâtiments religieux aux nouveaux besoins. L'Eglise, ruinée durant la Révolution, fut complètement détruite. Sur la place libérée, l'architecte A. Cheussey éleva de nouveaux bâtiments le long de la rue Lesueur, ouverte en 1833.

En 1860, ne parvenant pas à concilier le neuf avec l'ancien, on décida de tout démolir pour édifier un nouveau Palais de Justice réunissant tous les degrés de juridiction, premier exemple de ce type en France. Cette construction s'intégrait à un plan d'urbanisme général. On décida en effet de dégager une voie menant en ligne droite du portail sud de la Cathédrale à la rue des Trois-Cailloux. Ce projet fut totalement réalisé en 1877, la rue du cloître Saint-Nicolas fut élargie, allongée et rebaptisée en 1878 rue Robert-de-Luzarches.

Les plans du nouveau Palais de Justice furent réalisés par les architectes J.Herbault et N. Daulle. L'avant projet, refondu de nombreuses fois, notamment par J. Hirttorff, alors rapporteur du Conseil des Bâtiments Civils, fut enfin approuvé en 1863 et les travaux adjugés en 1866. Deux campagnes de construction se succèderent. De 1868 à 1874 s'éleva le grand corps rectangulaire dans le jardin du couvent. De 1874 à 1880, toutes les anciennes constructions furent détruites, les ailes du corps central furent construites et le porche à colonnes fut plaqué sur le corps du bâtiment principal. L'édifice, de plan carré, comportait à chaque niveau du corps central, une vaste salle des pas perdus. En 1994, l'édifice est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

#Lamorlaye #CourdAppelAmiens #dialoguesociale #avocatkarenmenahem #avocatslamorlaye

Brèves en Vedette
Brèves Récentes
Chercher les Brèves
par mots cléfs
Pas encore de mots-clés.
Suivez moi